Barres tendres aux lentilles

imageJ’adore cette mode lancée il y a quelques années qui consiste à intégrer des légumineuses à tout : aux desserts, aux collations, aux potages pour les épaissir, etc. C’est l’aliment par excellence pour les personnes comme moi qui surveillent leur budget d’épicerie.

Je suis toujours fière d’annoncer à Philippe qu’il y avait des haricots blancs dans ces biscuits ou des pois chiches dans ses muffins (heureusement, c’est le genre de chose qu’il accepte très bien !). Il fut un peu hésitant à essayer ces barres, mais son verdict fut positif 🙂 J’ai garni celles-ci de canneberges séchées et de pépites de chocolat, mais les combinaisons sont infinies et dépendront de ce qui traîne dans vos armoires 🙂

J’achète toujours les légumineuses en sac, et je les fais tremper puis cuire. Comme cela faisait en sorte que j’étais parfois à court de haricots cuits pour un repas de dernière minute, j’en cuis maintenant le double et je les congèle en portion d’une tasse dans des moules à muffins en silicone. Je les démoule une fois gelé, puis les entrepose au congélateur dans un sac à congélation.

Pour cette fois, j’ai décidé de couper la quantité (1/2 T) de cassonnade en deux puisque j’ajoutais des pépites de chocolat et que je ne voulais pas d’une collation trop sucrée. Par contre, je vous suggère d’essayer la recette originale avant d’y apporter vos modifications, car elle est délicieuse telle quelle. Utilisez un moule à pain pour des barres bien épaisses ou un moule carré d’environ 20cm x 20 cm pour des barres plus minces.

Barres tendres aux lentilles

Environ 10 barres (source : rccq.org)

Ingrédients liquides : 1 T. de lentilles brunes ou vertes, cuites et égouttées / 2 oeufs / 1/2 T. d’huile de canola (ou autre huile à saveur neutre)

Ingrédients secs : 1/2 T. de cassonade / 1/2 T. de garniture au choix (noix, graines, fruits séchés, chocolat) / 1/2 T. de farine de blé entier / 1/2 T. de son de blé / 2 T. de flocons d’avoine à cuisson rapide

Mettre les ingrédients liquides dans le bol du robot culinaire et broyer afin d’avoir une consistance homogène.

Dans un bol moyen, mélanger les ingrédients secs. Y incorporer les ingrédients liquides. Presser le tout dans un moule à pain huilé et cuire au four à 375 F pendant 15 à 20 minutes. Laisser refroidir avant de démouler et de couper en barres.

Publicités

Gruau automnal au four

J’aime beaucoup cette recette de gruau que l’on prépare d’avance et que l’on cuit au four le moment venu. Le mélange de carottes, de gingembre frais et de sirop d’érable en font un plat vraiment réconfortant, santé et ultra rapide. Cette recette est d’Angela Liddons du blogue Oh She Glows, site que je visite souvent (autant pour ses recettes que ses billets sur la maternité). J’apprécie ce genre de blogue où l’auteure ne se prend pas trop au sérieux et met beaucoup d’enthousiasme dans ses créations culinaires.

Les semaines suivant la naissance de Saule, je me suis préparé plusieurs fois ce gros plat de gruau que je mangeais durant la semaine entière. Comme l’allaitement me prenait beaucoup de temps, je pouvais courir à la cuisine le matin (ceux qui me connaissent savent que le bout de la course est vrai !), me servir une portion de déjeuner le temps que ma machine à espresso remplisse ma tasse, puis remonter et m’installer pour un allaitement d’une heure et demi 🙂

imageVoici la recette telle quelle (le seul changement que j’ai fait est de mettre des canneberges séchées au lieu des raisins). Vous pouvez préparer le gruau le soir et le cuire le lendemain matin, ou tout assembler le matin même (ça prend cinq minutes !). Bon déjeuner 🙂

Gruau au four style Gâteau aux carottes

(source : Oh she glows)

  • 2 1/4 tasses de flocons d’avoine
  • 1 1/2 c. à thé de cannelle moulue
  • 1 1/2 c. à thé de poudre à pâte
  • 1/4 c. à thé de sel
  • 1 1/2 tasses de carottes râpées (environ une grosse carotte)
  • 2 1/2 tasses de lait (de votre choix)
  • 1/3 tasse de sirop d’érable
  • 2 tc. à thé d’extrait de vanille
  • 1 1/2 c. à thé de gingembre frais râpé finement
  • 1/4 tasse de raisins secs ou canneberges séchées
  • 1/2 tasse de noix ou de graines de votre choix.

Préchauffez le four à 375F et huilez un plat (d’une capacité de 10 tasses) allant au four. Dans un bol, mélanger l’avoine, la cannelle, la poudre à pâte et le sel. Dans un autre bol, mélanger les carottes, le lait, le sirop, la vanille et le gingembre. Ajouter le contenu de ce bol aux ingrédients secs et mélanger. Verser dans le plat allant au four, puis parsemer de fruits séchées et de noix ou de graines. À l’aide d’une cuillère de bois, appuyer sur le mélange pour que le tout touche au liquide.

Cuire au four, à découvert, de 23 à 27 minutes. Laissez refroidir une dizaine de minutes avant de servir. Les restants peuvent se conserver environ 3 jours au réfrigérateur ou peuvent être congelés.

Confiture de fraises

image

Une des (trop nombreuses) choses que je souhaite accomplir durant l’été et l’automne est de faire des confitures dans le but de profiter des fruits de saison et de prendre de l’avance pour mes cadeaux de Noël. Au début juillet, j’ai  profité d’un super rabais sur les fraises du Québec pour en faire des confitures. Au départ, je voulais faire deux recettes différentes ; une confiture traditionnelle et une autre fraise-gingembre, mais je me suis dit que ce serait trop long et compliqué de jumeler à ça l’allaitement et les soins de Saule. J’ai finalement opté pour la première recette et malgré toute ma bonne volonté, ce fut assez stressant de faire coïncider toutes les étapes de la préparation (stériliser les pots, préparer les fraises, faire mijoter la confiture, empoter, sceller à l’eau bouillante). Philippe a même dû empoter et commencer à faire le scellage, ses premiers pas dans le monde des confitures 😛 il m’a aussi presque traité de folle d’entreprendre un tel projet toute seule avec un bébé (ses mots exacts furent « Toi et tes projets de grandeur ! »).

Comme mes expériences avec la confiture de fraises se sont souvent soldées par des confitures trop liquides, j’ai décidé de suivre une recette avec de la pectine liquide. Je me sentais un peu imposteur jusqu’à ce que je lise que la pectine était en fait un ingrédient naturel issu des fruits. Je n’ai donc plus honte d’en utiliser 😉

Ma recette provient du site de Vincent le Canneux, qui est LA référence en la matière de conserves sécuritaires. La seule chose que j’ai modifié est le temps de cuisson (il se peut que ce soit mon thermomètre qui est déréglé) ; j’ai cuit la confiture jusqu’à ce qu’elle ait une consistance légèrement épaisse au lieu d’arrêter la cuisson dès qu’une certaine température est atteinte, car la consistance ne me plaisait pas. J’ai doublé la recette.

Confiture de fraises (Source : Recettes de conserves maison)

4 pots de 500 ml

  • 2 litres (2 casseaux) de fraises du Québec
  • 2 c. à t. de zestes de citron
  • 2 c. à s. de jus de citron reconstitué
  • 7 tasses (1337 g) de sucre
  • 1 sachet de pectine liquide commerciale

Suivez ce lien pour les étapes qui sont trèes bien détaillées, de même que l’abc des conserves à l’eau bouillante.

Plats préparés pour le retour de l’hôpital

Un de mes objectifs pré-accouchement était de faire des plats préparés afin de faciliter le retour à la maison après la naissance du bébé. Avec mon amie, nous avons consacré deux jours à préparer une bonne quantité de plats, collations et accompagnements, journées desquelles nous sommes sorties totalement épuisées mais plutôt fières ! Notre choix de recettes s’est arrêté sur des recettes simples et de type ‘confort food’.

imageVoici donc la liste de la nourriture préparée avec, en lien, la source de la recette. Tout se congèle très bien. Nous avons la plupart du temps au moins doublé la recette (puisque nous devions se diviser les plats en deux), mais certaines ont été quadruplées !

Je me suis fait une liste à l’ordinateur de tous ces plats, avec un pictogramme représentant chaque portion. Ainsi nous n’aurons qu’à cocher le pictogramme lorsque nous prenons un plat ; puisque mon congélateur est un cube vertical, ça va nous aider à mieux ‘voir’ ce que nous avons, car les plats qui sont au fond sont plus ou moins accessibles !

Plats de résistance et accompagnements:

  • Pains farcis (un classique que j’adore, même si je n’en fais jamais. Cette recette fût cuisinée avec ma belle-mère).
  • Gratin de chou-fleur et poulet rôti (J’ai ajouté du poulet à la recette afin de rendre le plat plus soutenant),
  • Lasagne (préparée à base de la sauce à spaghettis) épinards-ricotta-sauce,
  • Sauce à spaghettis (congelée à plat dans de grands sacs Ziploc, cela prend très peu de place au congélateur et dégèle très rapidement),
  • Macaronis au fromage
  • Chili tequila-lime (tout a été congelé dans le même sac en prévision de le cuire à la mijoteuse ; la veille, on met ce sac au réfrigérateur, et le lendemain matin, on verse le tout dans la mijoteuse et le repas cuit).
  • Potage aux carottes
  • Soupe aux 10 épices
  • Riz à la lime – accompagnement (nous avons fait la recette incluant la cuisson, puis avons congelé chaque portion de riz dans des moules à muffins en silicone. Une fois congelé, nous avons démoulé le riz et avons mis les portions dans un sac de congélation).
  • Riz jaune indien – accompagnement

Collations et desserts :

Menu du 10 au 23 avril

J’ai eu beaucoup du mal à m’inspirer pour trouver les repas du soir des deux prochaines semaines. On dirait que ne plus travailler me déstabilise ! Je recherchais toujours des recettes rapides à faire pour le retour du travail, alors maintenant que mon répertoire s’élargit, je cherche trop et ne trouve pas grand’ chose. De plus, les rabais des circulaires de la semaine ne visaient pas ce que j’aurais voulu acheter, alors je me suis concentrée sur des recettes pour la plupart sans viande.

Encore une fois, quelques soirs sans recette planifiée, afin de terminer les restes et laisser la place à des invitations spontanées 😉 Cette semaine, mon amie et moi prenons une journée pour cuisiner en vue de se faire des réserves. Ces réserves me serviront à prendre congé de cuisine lors de la naissance du bébé, alors j’en ferai un billet avec les recettes sélectionnées.

Bon dimanche soir !